Boitier

Alors que les G3 Blanc&Bleu, puis les tours G4 innovaient par la simplificité d'accès aux composants, le G4 Cube poussait le vice un peu plus loin. De part sa taille minimaliste, Apple ne pouvait pas conserver la porte et sa poignée qui avaient fait le succès des tours.

PowerMac G4 Cube - Enclosure openingUn boitier amovible 

La solution trouvée fut, pour conserver cette simplicité, de séparer le boitier de l'ordinateur, assemblés grâce à un simple clips. Ce boitier amovible est l'une des spécificité du G4 Cube, à notre connaissance, aucun ordinateur ayant eu le succès de ce Mac ne posséde cette capacité rendant son démontage si pratique. Cette nouvelle manière d'aborder le démontage d'un ordinateur fut un point important de la première présentation du G4 Cube par Steve Jobs lors de la WWDC à New York en Juillet 2000.  

Pour accéder au coeur du Cube, il faut simplement de le retourner, de cliquer la poignée qui s'extrait alors du bloc de 20cm de côté. Il suffit alors d'attraper cette poignée pour voir la structure de la machine sortir comme par magie.

 

Le PowerCube 

Le boitier et la structure étant totalement indépendants, la course à la customisation des G4 battant son plein avec la montée en puissance des cartes accélératrices et l'insertion de cartes graphiques toujours plus puissantes, PowerLogix propose de customiser le Cube à son maximum. Le 27 Octobre 2003, la société annonce le PowerCube : un nouveau boitier dédié au Cube. Deux modèles sont disponibles, un blanc et un noir, le 7 Janvier qui suit, un nouveau modèle encore plus extravagant fait son apparition, le transparent. Légérement plus large et disposant d'une grille plus importante sur son dessus par rapport au boitier original, ils permettent un refroidissement plus efficace pour des machines boostées aux hormones informatiques. De plus le design classique mais propre permet une personnalisation totale son Cube.

 

PowerCube BlackPowerCube WhitePowerCube Clear

 

 
Boitier
Powered by CaMykS